Tout savoir sur le régime du Docteur Jean Seignalet


Les bienfaits du régime Seignalet

En matière de santé, la prévention est une chose importante voire primordiale pour maintenir notre capital bien-être. Le chirurgien français et chercheur d’immunologie Jean Seignalet a consacré sa vie professionnelle en l’élaboration d’un concept (le régime Seignalet) permettant de prévenir et combattre efficacement et à long terme un certain nombre de maladie.



Les meilleurs produits pour maigrir !


Qu’est ce que le régime Seignalet ?

Jean Seignalet était médecin et professeur à l’hôpital de Montpellier, l’administrateur du département de greffe rénale pendant 30 ans, et un pionnier dans la transplantation d’organes, en particulier rénale. Sa vaste connaissance en tant que médecin et biologiste et son expérience sur les maladies lui ont permis de créer une théorie globale sur la nutrition, créant ainsi le régime Seignalet.

Ouvrage sur le régime Seignalet

Le livre « l’alimentation ou la troisième médecine »

Il a initialement développé ce régime alimentaire afin de soigner l’arthrite rhumatoïde, la spondylarthrite ankylosante et la maladie de Behcet par le biais de la nutrition. Suite à de bons résultats, le Docteur Seignalet a fait évolué ce régime alimentaire afin de traiter toutes les maladies auto-immunes et même d’autres maladies d’origines inconnues.

Quels sont les grands principes de ce régime alimentaire ?

Le principe de base de ce régime alimentaire repose sur le fait que les aliments modernes sont génétiquement différents des aliments ancestraux, et le tractus gastro-intestinal humain n’a pas eu le temps de s’adapter à ses changements. Le Dr Seignalet pense également que la cuisson à haute température peut modifier la structure des protéines de la nourriture, ce qui peut conduire à l’auto-immunité, ainsi qu’à l’altération de la flore gastro-intestinale (bactéries qui colonisent le tractus gastro-intestinal jouant un rôle dans l’immunité et la fonction gastro-intestinale).

Le Docteur Seignalet pense que ces protéines modifiées ne peuvent pas être complètement digérées, ce qui peut changer la flore bactérienne en une flore de fermentation (physiologiquement efficace) à une flore de putréfaction (non physiologiquement efficace). Du fait d’un régime alimentaire non adapté, les bactéries putréfiant les protéines créent alors des sous-produits toxiques, pouvant causer beaucoup de déséquilibres alimentaires menant à la maladie.

La philosophie du régime implique d’inclure dans nos repas des produits alimentaires non-modifiés, pouvant être complètement digérés et assimilés par l’organisme, et ainsi être utilisés correctement par le corps.

Les règles de base du régime Seignalet en pratique

Voici une liste simple des règles et recommandations à suivre :

  • exclure les céréales, à quelques exceptions près.
  • ne pas manger de produits laitiers
  • consommer de préférence des produits bruts (plus de 70% du régime alimentaire doit être cru)
  • privilégier les huiles vierges obtenues par pression à froid
  • prioriser les produits biologiques
  • consommer fréquemment des probiotiques

Régime Seignalet hypotoxique : aliments autorisés et interdits

Céréales et grains

Le blé et les produits à base de blé (voir exceptions ci-dessous), l’avoine, le maïs, l’orge, le seigle, le kamut, le millet, le boulgour, le couscous, le Farro (même si cet aliment est commercialisé comme un grain ancestral) ne sont pas autorisés. Le sarrasin, le quinoa, le riz, l’amidon de blé et l’amidon de maïs sont autorisés. Il est préférable de faire tremper et de faire germer les céréales et grains autorisés.

Produits laitiers

Tous les produits laitiers d’origines animale et lactoses sont a éviter ainsi que ses dérivés comme le fromage, les yaourts etc…

Les viandes

La viande crue est préférable, comme le carpaccio ou le steak tartare ainsi que la viande basée sur une cuisson la plus brève et la moins forte possible. Sont autorisées aussi les charcuteries crues telles que le jambon de Parme (jambon cru), les saucisses et le salami.

Morceaux de steak à manger cru

La viande consommée crue serait meilleure pour la santé

En revanche, sont exclues les charcuteries cuites (comme le jambon cuit, dinde, poulet, rosbif). Le foie gras est permis car sa graisse a la réputation justifiée d’être plutôt bonne pour la santé, bien que beaucoup de gens choisissent d’éviter le foie gras pour des raisons éthiques. Le pâté n’est pas autorisé, car il contient à la fois du lait et de la farine.

Les poissons

Tout comme la viande et les œufs, mieux vaut opter pour le poisson cru donc si vous êtes fan de sushis et autres sashimis, tant mieux. Le Docteur Seignalet stipule que la cuisson à la vapeur est moins dégradante que la viande cuite de façon traditionnelle. Les crustacés, les mollusques et les coquillages sont permis. Les coquillages crus (huître, moule, etc.) sont même conseillés.

Les œufs

Les oeufs doivent être consommés crus ou pochés, mais jamais durs. Jean Seignalet affirme que les œufs à la coque sont préférables aux œufs durs.

Fruits et légumes

Tous sont admis et recommandés en grandes quantités. Les légumineuses sont aussi permises.

Fruits secs et noix

Ils sont largement plébiscités dans le régime et recommandés en grande quantité, bien que l’auteur note que ceux-ci sont susceptibles de contenir des conservateurs. Il précise que les noix devraient être consommées crues et que de tremper les noix, ainsi que les légumineuses et les grains, avant de les consommer, améliore la digestion et l’assimilation.

Les autres aliments

Le Dr Seignalet conseille le miel et les pollens; pour le chocolat, on le choisira noir et sans additifs. Il peut être sucré mais avec du sucre brun, de l’agave, du miel ou du sirop d’érable. Le sucre blanc doit être éliminé.

Les huiles

Toutes les huiles vierges crues, extraites à froid sont autorisées.

Les condiments

Tous sont admis, comme les herbes et les épices pures sans additif. Optez par contre pour le bon sel non traité.

Les boissons

L’eau du robinet et les eaux minérales diverses sont encouragées.

Le café et le thé sont tolérés en quantité raisonnable.

La chicorée est conseillée en vertu de ses propriétés cholérétiques et dépuratives. Elle contient de l’inuline que l’on emploie pour ses effets prébiotiques. Ces effets prébiotique contribuent au traitement et à la prévention de plusieurs troubles gastro-intestinaux.

Les boissons alcoolisées, à l’exclusion de la bière et des boissons avec du sucre ajouté, sont autorisées à dose modérée.

Il faudra par contre exclure les boissons riches en sucre blanc (sodas, jus de fruits du commerce) et la bière qui est assimilable à une céréale, car elle contient des protéines de l’orge.

Pour la fréquence des repas et la quantité, aucune recommandation n’est spécifié.

Vitamines/minéraux : Aucune recommandation spécifique, bien que le pollen d’abeille peut être considéré comme un minéral.

Mesures complémentaires

  • ne pas fumer.
  • faire de l’exercice physique régulièrement
  • prendre des produits probiotiques pour réguler la flore intestinale

Pour en savoir plus, vous pouvez acheter en librairie cet excellent ouvrage :

Un ouvrage excellent sur le régime Seignalet

Le livre « Réduire au silence 100 maladies avec le régime Seignalet »

Voici une excellente vidéo vantant les mérites du livre de Jean-Marie Magnin :

La cuisson des aliments

Le Dr Seignalet recommande un maximum d’aliments crus, au moins 70% de l’alimentation. Si les aliments sont cuits, la température de la cuisson ne doit pas dépasser 95°C. Au-dessus de 110 °C et surtout de 200 °C sont générés de nombreux mutagènes, molécules de Maillard et isomères, toxiques pour le corps. De ce fait, lorsque vous cuisinez vos menus, recettes et plats, optez pour des cuissons à la vapeur douce, à l’étouffée, pochées ou braisées, car celles-ci n’atteignent pas des températures au delà de celles autorisées. Les grillades et les fritures ne sont pas autorisées car la température de la cuisson est trop élevée. Les aliments fumés sont à consommer avec modération. En effet, le fumage peut faire apparaître des substances cancérigènes pour l’estomac.

Est-ce que le régime Seignalet exigera des achats dans un magasin d’épicerie spécialisée ou biologique ?

Ce régime implique un shopping spécifique dans une épicerie spécialisée ou biologique. Comme les aliments génétiquement modifiés ne sont pas recommandés, le choix évident se tourne donc vers les aliments biologiques. En outre, puisque le quinoa , le riz et le sarrasin sont les seules céréales recommandées, il faudra alors trouver des farines faites à partir de ces derniers ainsi que des farines à base de haricots et de bananes plantains. Tous ces éléments vont exiger de faire des courses et des achats dans des boutiques spécialisées dans les aliments de ce type. Il n’y a pas d’aliments préemballés associé à ce mode alimentaire. Ce régime peut être coûteux, bien que la planification des repas et la minimisation des repas à l’extérieur (qui est impliqué) peut aider à compenser les coûts.

A quel autres régime contre les maladies auto-immune est-il semblable ?

Ce régime est semblable à la plupart des régimes contre les maladies auto-immunes dans le sens où il se base sur des aliments complets, non raffinés et que les produits laitiers, le gluten et les additifs sont exclus. En revanche, il est unique de part sa recommandation pour la consommation de nourriture crue pour la plupart, y compris les viandes, les poissons et les œufs. Cependant, l’idée de consommer des aliments crus ou cuits à basses températures, un peu comme le régime paléolithique ancestral n’est pas le seul concept de ce régime. Il tient aussi compte de la forme moléculaire des aliments, de leur qualité, et pas seulement de leur quantité comme dans la diététique classique. La viande consommée crue doit être de qualité irréprochable et traitée de manière appropriée avant la consommation.

En quoi le régime Seignalet pourrait-il m’aider à perdre du poids ?

En fait, cette méthode qui est plus une philosophie de vie, ne vous aidera pas à maigrir à proprement parler. Cela dit, comme elle améliorerait à long terme la santé, forcément, elle ne peut être que complémentaire à un régime pour maigrir basé sur l’exercice physique et une consommation moyenne en calories.

Le fait aussi de supprimer les sucres néfastes comme le sucre blanc, les boissons trop caloriques, et les aliments transformés contenant énormément de sucres en ferait un allier efficace pour perdre du poids.

Je vous proposerai dans d’autres articles des recettes, menus et plats faciles à préparer en adéquation avec les préceptes de ce régime.

Laisser un commentaire

Fermer