Autre sujet : Comment perdre du ventre rapidement avec des exercices abdominaux


Les meilleurs produits pour maigrir !


Afin d’avoir facilement accès à de l’énergie en cas de pénurie alimentaire, nous stockons de la graisse abdominale. Cependant, une quantité trop élevée de cette graisse viscérale présente des facteurs de risque pour la santé comme une résistance à l’insuline, source du diabète de type 2.

Perdre du ventre n’est pas seulement qu’une question esthétique, mais peut vous sauver la vie !

La graisse abdominale viscérale : un risque de développement de diabète

Certaines recherches suggèrent que les couches plus profondes de graisse sous-cutanée peuvent être impliquées dans le développement de la résistance à l’insuline (plus chez les hommes que chez les femmes), responsable du diabète de type 2.

Il faut savoir que les cellules graisseuses de la région abdominale ne sont pas simplement des mécanismes de stockage passifs, elles sont très actives biologiquement. D’une certaine manière, la graisse agit un peu comme un organe, car elle est capable de produire des hormones et d’autres substances pouvant avoir un effet sur notre santé.

Une des hormones sécrétée par les cellules graisseuses est la leptine. Cette hormone, généralement libérée après un repas, envoie un signal à votre cerveau spécifiant que vous êtes rassasié. Une autre hormone produite par les cellules graisseuses viscérales est l’hormone adiponectine, dont la fonction est la régulation du métabolisme des lipides et du glucose. L’excès de graisse corporelle, en particulier dans la région abdominale, serait source d’une trop grande production de ces hormones, conduisant entre autres à une résistance à l’insuline.

La graisse abdominale augmente les risques de maladies cardiovasculaires et de cancer

La graisse viscérale produit ces éléments chimiques appelés cytokines. Indispensable au bon fonctionnement du système immunitaire, une trop grande production de cytokines peut entraîner aussi une augmentation de la résistance à l’insuline, un risque accru de maladie cardiovasculaire et des inflammations chroniques.

La recherche montre également qu’il existe d’autres produits biochimiques provenant de graisse abdominale viscérale qui semblent avoir des effets négatifs sur la sensibilité à l’insuline, la pression artérielle et la capacité de coagulation du sang du corps. De plus, les risques de taux élevés de graisse abdominale ne se limiteraient pas aux maladies cardiaques et au diabète : des études sur la population ont montré qu’un rapport taille/hanche supérieur à 0,85 était intimement lié à une augmentation de 52% du risque de cancer colorectal chez les femmes.

Des risques mortels que l’on peut éviter !

Maigrir du ventre n’est pas qu’une question de silhouette ! L’exercice en conjonction avec une alimentation saine sont les méthodes les plus simples pour réduire la graisse abdominale viscérale. Prenez vous en main dès maintenant, plus vous perdrez du ventre tôt, moins vous aurez de risques de développer de maladies liées à l’embonpoint.

Both comments and pings are currently closed.

Comments are closed.