Qu’est ce que la liposuccion ?

La liposuccion ou lipoaspiration est une opération de chirurgie esthétique visant à éliminer par aspiration la graisse corporelle superflue située juste sous la peau.

Pour ce faire, le chirurgien esthéticien aspire à l’aide de tubes les petites zones de graisse difficiles à perdre que le patient n’a pas réussi à faire maigrir par l’exercice physique, une alimentation saine, ou un régime alimentaire adapté.

Cette opération de chirurgie est réalisée sur les parties du corps dans lesquelles les dépôts de graisse et la masse adipeuse ont tendance à persister, comme les fesses, les hanches, les cuisses, les bras, même le visage (joues et cou) et le plus souvent le ventre.

L’objectif est de remodeler la forme du corps, et les résultats sont généralement excellents et de longue durée, à condition que le patient surveille son alimentation.

Note : Si vous envisagez d’avoir recours à la liposuccion pour des raisons uniquement esthétiques, réfléchissez bien avant. C’est une intervention chirurgicale coûteuse, et il existe des risques à prendre en compte. Parlez en d’abord à votre médecin, il vous donnera un avis éclairé. Sachez aussi qu’elle ne peut pas être employée pour faire disparaître la cellulite ou les vergetures.

Quelles parties du corps la liposuccion peut-elle traiter ?

En fait, presque toutes les parties du corps sont liposculptables.

Par exemple, la liposuccion du visage est une opération des plus courantes actuellement. Certaines personnes d’apparence minces pourtant peuvent présenter une déformation du visage du fait d’une masse graisseuse persistante présente dans les joues et les bajoues, la gorge et le cou (double menton).

Cela dit, les interventions chirurgicales les plus communes sont :

  • la liposuccion du ventre
  • la lipoaspiration des fesses
  • la lipoaspiration des cuisses (particulièrement l’intérieur des cuisses)
  • la liposuccion des bras (les bourrelets inférieurs sous le triceps)
  • la liposuccion des hanches et la culotte de cheval

Les mollets et les chevilles peuvent aussi en bénéficier.

Les étapes de la lipposuccion

La lipoaspiration est habituellement effectuée sous anesthésie générale, bien qu’une anesthésie épidurale peut être employée lorsque la zone graisseuse de la liposuccion se situe sur les parties inférieures du corps comme les jambes.

Le chirurgien plasticien marquera sur votre corps la zone où la graisse doit être enlevée.

Il devra alors :

  • injecter dans cette zone une solution contenant un anesthésique et des médicaments, afin de réduire la perte de sang, les ecchymoses et les enflures
  • casser et briser les cellules graisseuses en utilisant des vibrations à haute fréquence, une impulsion laser faible ou un jet d’eau haute pression
  • faire une petite incision (coupe) et y insérer un tube d’aspiration relié à une machine à vide (plusieurs incisions peuvent être effectuées si la zone de graisse est étendue)
  • déplacer le tube d’aspiration d’avant en arrière pour déloger la graisse et l’aspirer
  • vidanger tout le fluide corporel et l’excès de sang
  • recoudre la peau et bander la zone traitée

Une opération de lipoaspiration dure habituellement une à trois heures. La plupart des gens resteront à l’hôpital la nuit de l’intervention chirurgicale.

Que se passe-t-il après l’opération de liposuccion ?

Après l’opération, le chirurgien vous équipera d’un élastique corset de soutien ou d’un bandages de compression. Elle vous aidera à réduire l’enflure et les ecchymoses, et devra être portée en permanence pendant plusieurs semaines après l’opération.

Vous devrez peut-être prendre des antibiotiques juste après la l’intervention afin de réduire le risque d’infection.

Des analgésiques doux sont souvent prescrits afin de soulager la douleur et l’enflure.

En combien de temps vais-récupérer d’une liposuccion ?

La récupération prend habituellement environs deux semaines pour un rétablissement presque complet.

Si vous avez subit une anesthésie générale, vous aurez besoin d’une tierce personne pour vous conduire à la maison et vous surveiller durant les 24 premières heures (si vous n’êtes pas resté à l’hôpital ou en clinique le soir). La conduite automobile sera proscrite pendant quelques jours.

Si une petite zone a été traitée, vous pourriez être en mesure de reprendre le travail après quelques jours. Si une grande surface de graisse a été traitée, vous devrez peut-être bénéficier d’un arrêt de travail allant jusqu’à 10 jours de congé pour récupérer.

Le bandage ou corset peut être retirés afin de prendre votre douche.

Vous devrez éviter de pratiquer une activité physique intense pendant au moins quatre semaines (la marche et les mouvement classiques de déplacement du corps devront être modéré).

Les résultats de l’opération ne seront pas vraiment perceptibles tant que l’enflure n’aura pas diminué (cela peut prendre jusqu’à six mois avant une disparition complète).

Après environ une semaine, les points de suture vous seront enlevés (sauf si vous avez eu des points de suture résorbables).

Quatre à six semaines après la liposuccion, vous pourrez être en mesure de reprendre toutes les activités physiques et sportives que vous pratiquiez avant, même les plus intenses.

Les effets secondaires de la liposuccion

Il est fréquent que la liposuccion provoque :

  • des ecchymoses et des enflures pouvant durer jusqu’à six mois
  • des engourdissement (ils disparaîtront en six à huit semaines)
  • des cicatrices
  • une inflammation de la zone traitée, ou bien en dessous des veines
  • un écoulement de fluides provenant des incisions opératoires
  • des gonflement des chevilles (si les jambes ou les chevilles ont été opérées)

Ce sont des inconvénients normaux, mais il se peut que des complications plus graves surviennent.

Qu’est-ce qui pourrait mal se passer pendant et après une lipoaspiration ?

La liposuccion n’est pas une opération anodine sans danger, elle peut parfois provoquer des désagréments comme :

  • des résultats grumeleux et inégaux
  • des saignements sous cutanés (hématomes sous la peau)
  • un engourdissement persistant durant plusieurs mois
  • un changement de la couleur de peau au niveau de la zone opérée
  • une accumulation de liquide dans les poumons (œdème pulmonaire) provenant du fluide injecté dans le corps
  • un caillot de sang dans les poumons (embolie pulmonaire)
  • des dommages aux organes internes lors de l’opération

Tout type d’opération porte également un faible risque :

  • de saignement excessif
  • de développement d’un caillot sanguin dans une veine ou une artère
  • de graves infections
  • de réaction allergique à l’anesthésie

Le risque de décès peut survenir, même s’il est très rare.

Le chirurgien devra vous expliquer clairement quels sont les risques et les complications, et comment ces problèmes seront traités s’ils ont lieu.

Que faire si les résultats de la liposuccion n’ont pas donné satisfaction ?

Parfois, les résultats post-opératoires d’une chirurgie de liposuccion peuvent être décevantes voire provoquer de graves problèmes de santé.

Si cela vous arrive, vous devrez communiquer avec la clinique dans laquelle l’opération a été effectuée le plus tôt possible si vous avez une douleur ou des symptômes inattendus (dont votre chirurgien ne vous a pas fait état).

Si vous n’êtes pas satisfaite des résultats, ou que vous pensez que l’opération chirurgicale n’a pas été effectuée correctement, vous devrez prendre rendez-vous au plus tôt avec votre chirurgien de l’hôpital ou de la clinique.

Ne laissez rien traîner trop longtemps, surtout si vous pensez qu’un problème de santé grave pourrait survenir !