Tout savoir sur le pontage gastrique


Lutter contre l'obésité avec le bypass gastrique

Le bypass gastrique est une technique de chirurgie bariatrique pour maigrir utilisée lorsqu’un patient souffrant d’obésité sévère voire morbide n’arrive pas à perdre du poids. Si vous envisagez cette opération lourde, cette article vous renseignera précisément sur cette intervention chirurgicale non bénigne.



Les meilleurs produits pour maigrir !


Qu’est ce qu’un bypass gastrique ?

Un bypass gastrique ou pontage gastrique est une opération chirurgicale bariatrique permettant la perte de poids en réduisant le volume de l’estomac et de l’intestin grêle et en modifiant le circuit alimentaire. Après la chirurgie, votre estomac sera plus petit et vous vous sentirez complètement rassasié malgré une absorption réduite de nourriture.

Les aliments ne passent plus par l’estomac et la partie supérieure du tube digestif, ils vont directement dans la partie moyenne de l’intestin grêle. Ainsi, votre organisme n’ingérera plus toutes les calories que vous mangez.

Bypass gastrique : le schéma dans le tube digestif

Le schéma image d’un pontage gastrique

En effet, étant routés directement dans la partie moyenne de l’intestin grêle et ne traversant plus l’estomac, la zone supérieure du tube digestif, les graisses et sucres seront logiquement éliminés par votre corps.

Sachez aussi que c’est une opération réversible, même s’il n’est pas conseillé de retirer ce dispositif.

A partir de quel poids puis-je envisager un bypass gastrique ?

Cette chirurgie peut être une option si vous êtes très obèse et que vous n’avez pas réussi à perdre du poids par le biais d’un régime et l’exercice, tout comme l’opération bariatrique de sleeve gastrectomique (manchon gastrique). Les médecins utilisent souvent l’indice de masse corporelle (IMC) et les conditions de santé telles que le diabète de type 2 et l’hypertension artérielle afin de déterminer quels patients sont les plus susceptibles de bénéficier de cette chirurgie.

Opération conseillée parfois pour les personnes souffrant d'obésité

Il faudra y songer en cas d’obésité sévère voire morbide

Cette opération peut être recommandée si vous avez donc :

  • un indice de masse corporelle (IMC) de 40 ou plus (une personne ayant un IMC de 40 ou plus et pesant plus de 45 kg est au-dessus de son poids recommandé)
  • un IMC de 35 ou plus et une maladie sérieuse qui pourrait s’améliorer avec la perte de poids

D’autres symptômes comme l’apnée du sommeil, le diabète de type 2, et des maladies cardiaques peuvent motiver ce choix.

Il faut tout de même savoir que la chirurgie de pontage gastrique n’est pas une solution miracle pour l’obésité opter pour elle changera grandement votre mode de vie. Après l’opération, vous devrez modifier votre façon de vous nourrir et manger des aliments sains en quantité réduite, contrôler vos repas et vos menus, et faire beaucoup d’exercice.

Si vous ne suivez pas ces règles, une perte de poids restreinte voire des complications peuvent apparaître.

Description de l’opération chirurgicale de bypass gastrique

Afin de subir cette intervention lourde, vous devrez être sous anesthésie générale (endormissement totale du corps).

L’intervention du bypass gastrique comporte deux étapes que je vais vous décrire.

La réduction de votre estomac

Le chirurgien sectionne et agrafe votre estomac afin de le diviser en une petite section supérieure et une grande section inférieure. La section supérieure de votre estomac (appelé la poche) est l’endroit où se dirigera la nourriture que vous mangez. La poche est de la taille d’une noix. Celle-ci ne peut contenir qu’environ 24 et 33 grammes de nourriture. Vous mangerez donc beaucoup moins et perdrez du poids.

La deuxième étape est la déviation ou dérivation

Le chirurgien connecte une petite partie de l’intestin grêle (jéjunum) à un petit trou dans la poche et sectionne une portion de l’intestin grêle nommée duodenum. Les aliments ne passeront donc plus du tout par le segment initial de l’intestin grêle. Par conséquence, votre corps absorbera moins calories. La déviation gastrique peut être faite de deux manières : Avec la chirurgie ouverte, le chirurgien fait une grande incision chirurgicale afin d’ouvrir le ventre. La dérivation ou déviation se fait en travaillant sur l’estomac, l’intestin grêle, et d’autres organes.

L’autre façon de pratiquer cette chirurgie est d’utiliser une petite caméra, appelée laparoscopie, que l’on place directement dans le ventre. Son utilisation permet au chirurgien de voir l’intérieur du tube digestif en détail, ce qui facilite grandement le montage du bypass.

Pendant la chirurgie :

  • Le chirurgien fait 4 à 6 petites coupures dans votre ventre
  • La petite caméra et les instruments nécessaires pour effectuer la chirurgie sont insérés à travers ces coupures
  • La caméra est reliée à un moniteur vidéo dans la salle d’opération. Cela permet au chirurgien de visualiser l’intérieur du ventre tout en pratiquant l’opération

Les avantages de la laparoscopie par rapport à la chirurgie ouverte incluent :

  • un séjour plus court à hôpital et un rétablissement plus rapide
  • moins de douleurs
  • de plus petites cicatrices et un risque plus faible de contracter une hernie hiatale ou une infection
  • une durée d’opération réduite, d’environ 2 à 4 heures (le temps opératoire de la chirurgie ouverte étant supérieur)

Voici le témoignage d’une patiente (elle explique son histoire avant et après son opération) :

Les règles à suivre avant l’opération d’un bypass gastrique

Avant votre hospitalisation, le chirurgien vous demandera de réaliser des examens avec d’autres spécialistes de santé avant de procéder à cette chirurgie.

Certains d’entre eux sont :

  • un examen physique complet (imagerie par résonance magnétique dit IRM du ventre et autres)
  • des analyses de sang, une échographie de votre vésicule biliaire et d’autres tests afin de s’assurer que vous êtes en assez bonne santé pour subir une intervention chirurgicale
  • une visite chez votre médecin traitant afin de s’assurer que vous ne souffrez pas d’autres problèmes médicaux, comme le diabète, l’hypertension artérielle et cardiaque ou des problèmes pulmonaires

Il s’assurera notamment que vous avez pu bénéficier au préalable d’information et de conseils nutritionnels venant par exemple de groupes de soutien ayant pour but d’aider à apprendre ce qui se passe pendant la chirurgie, des actions post-opératoires à appliquer, et les risques ou les problèmes pouvant survenir par la suite.

Vous pourrez prendre un rendez-vous avec un spécialiste pour vous assurer que vous êtes réellement prêt(e) pour cette opération. J’insiste sur le fait que vous devrez être en mesure de faire de gros changements dans votre mode de vie après l’opération.

Si vous fumez, il vous faudra arrêter la cigarette plusieurs semaines avant l’opération et ne pas recommencer à fumer après celle-ci. Le tabagisme ralentit la récupération et peut augmenter les risques et les dangers. Prévenez votre médecin ou votre infirmière si vous avez besoin d’aide pour cesser de fumer.

D’autre part, parlez-en à votre chirurgien ou à l’infirmière :

  • si vous êtes ou pourriez être enceinte
  • si vous allaitez
  • sur quels médicaments, vitamines, herbes, et autres compléments alimentaires vous prenez, même ceux que vous avez acheté sans ordonnance

Au cours de la semaine avant l’opération :

  • vous pourrez être invité à cesser la prise de médicaments améliorant la coagulation du sang (aspirine, ibuprofène comme l’Advil et le Motrin, vitamine E, coumaphène, warfarine et autres
  • je vous conseille de demander à votre docteur quels médicaments vous devrez prendre le jour de l’opération
  • vous devrez préparer votre maison pour votre retour de la clinique ou de l’hôpital

Le jour de l’opération, vous devrez :

  • suivre les instructions au sujet du moment où vous devrez cesser de manger et de boire
  • prendre les médicaments que le médecin vous a prescrit avec une petite petite gorgée d’eau
  • arriver à l’hôpital à l’heure.

Que se passe-t-il après l’opération du bypass gastrique ?

La plupart des gens restent en convalescence à l’hôpital pendant 1 à 4 jours après l’opération.

À l’hôpital :

  • vous serez invité à vous asseoir sur le côté du lit et marcher un peu le jour même de l’opération
  • vous pourrez avoir recours à un cathéter (tube) entrant dans votre nez jusqu’à votre estomac pendant 1 ou 2 jours (il vous aidera à drainer les liquides de votre intestin)
  • un cathéter vous sera aussi peut-être placé dans votre vessie afin d’éliminer l’urine
  • vous ne pourrez pas manger pendant les 3 premiers jours, puis des aliments liquides ou mis en purée vous seront proposés
  • un tube relié à la partie la plus grande de votre estomac qui a été déviée vous sera posé (il sortira par le côté et drainera les fluides)
  • vous porterez des bas spéciaux pour vos jambes afin de prévenir la formation de caillots sanguins
  • vous prendrez des médicaments pour empêcher les caillots sanguins
  • vous prendrez des médicaments contre la douleur (les anti-douleurs seront administrés soit par voie orale soit par intraveineuse)

Vous serez en mesure de rentrer à la maison lorsque :

  • vous pourrez manger des aliments liquides ou en purée sans vomissements
  • vous pourrez vous déplacer sans trop de douleur
  • vous n’aurez plus besoin de médicaments anti-douleur par intraveineuse ou par voie orale

Assurez-vous de suivre les instructions afin de prendre soin de vous à la maison.

Les risques de la pose du bypass gastrique

Le pontage gastrique est une chirurgie lourde pouvant entraîner beaucoup de risques et dangers et certains peuvent être très graves. Vous devrait absolument discuter de ces potentiels complications avec votre chirurgien.

Les risques de l’anesthésie et de la chirurgie incluent :

  • des réactions allergiques aux anesthésiants
  • des problèmes respiratoires
  • des saignement, caillots sanguins, ou infections

Les risques de la déviation gastrique incluent :

  • une gastrite (doublure d’estomac enflammée), brûlure d’estomac ou ulcères à l’estomac
  • des blessures à l’estomac, aux intestins, ou à d’autres organes pendant la chirurgie
  • des saignements ou fuites à l’endroit où les parties de l’estomac ont été agrafées ensemble
  • une malnutrition
  • des cicatrices à l’intérieur de votre ventre qui pourraient conduire à un blocage dans votre côlon
  • des vomissements si vous mangez plus que ce que peut contenir votre poche

Combien de kilos puis-je perdre après un pontage de l’estomac ?

Selon les statistiques, la plupart des hommes et femmes perdent environ 4 à 9 kilos par mois lors de la première année après l’opération. Après 1 an, la perte de poids diminuera au fil du temps. En suivant votre régime et en faisant de l’exercice dès le début, vous perdrez plus de poids, et la moitié ou plus de votre poids perdu se fera pendant les 2 premières années. A long terme, vous vous amincirez d’autant plus après l’opération si vous suivez toujours le régime liquide ou purée préconisé.

L’amaigrissement après opération peut améliorer rapidement vos conditions de santé, incluant :

  • l’asthme
  • le reflux gastro-œsophagien (RGO)
  • l’hypertension artérielle
  • le taux élevé de cholestérol
  • l’apnée du sommeil
  • le diabète de type 2

Peser moins devrait également rendre plus facile vos déplacements et vos activités quotidiennes. Pour perdre du poids efficacement et éviter ainsi des complications post opératoires, vous devrez faire de l’exercice et suivre les directives alimentaires que votre médecin et diététicien vous auront prescrits.

Des photos avant/après un bypass gastrique spectaculaires

Sur les forums, beaucoup de personnes témoignent de leur expérience et donnent un avis positif ou négatif sur leurs kilos perdus. Beaucoup postent des photos spectaculaires de perte de poids de 20, 30, 40, voire 50 kilos. Personnellement je vous conseille de bien faire le tri sur le pour et le contre de ce que vous pourrez voir et lire sur certains blogs et forums, même s’il existe de vrais témoignages.

Je joins le combat extraordinaire de cette jeune femme :

Combien coûte la pose d’un bypass gastrique ?

La prise en charge est gratuite car remboursée par la sécurité sociale si vous vous faites opéré dans un hôpital publique de l’APHP et ne subissez pas des dépassements d’honoraire (ces dépassements peuvent être pris en charge par votre mutuelle ainsi que le forfait journalier d’hospitalisation de 18 €, renseignez-vous). Cela dit, pour que la sécurité sociale vous rembourse votre bypass gastrique, vous devez remplir certaines conditions comme :

  • être âgé entre 18 et 60 ans
  • avoir un indice de masse corporel supérieur ou égal à 40
  • ne pas suivre de traitement contre l’alcoolisme ou la dépression
  • avoir fait tous les examens médicaux nécessaires à l’opération
  • ne pas avoir de contre indication opératoire critique
  • remplir un dossier d’entente préalable avec un chirurgien de l’obésité

Si vous ne remplissez pas ces critères et que le prix en France est trop élevé pour vos finances, vous pourrez vous faire opérer l’étranger. Dans les pays comme la Pologne, les tarifs sont autour de 5500 €, mais c’est au Maroc et en Tunisie que les prix sont parmi les moins chers (2900 €).

Personnellement, au vu de l’importance du sujet, je vous conseillerai de vous faire opérer auprès d’un spécialiste français de renom.

Comment cela se passe-t-il pour l’arrêt de travail ?

Une durée de 10 jours à 3 semaines est préconisé pour un arrêt de travail; elle sera à déterminer avec votre médecin lors de la consultation préopératoire et dépendra de la nature de son travail. Pour les sportifs, il faudra attendre environ un mois avant de reprendre une activité sportive.

Conclusion

Pour les personnes souffrant d’un grave problème d’obésité pouvant conduire à terme à de très graves soucis de santé voire la mort, et n’ayant pas réussi à perdre du poids malgré diverses régimes et méthodes minceur, cette opération peut être l’ultime chance de s’en sortir. Mais étant une intervention lourde, il peut y avoir des ratés et des échecs graves. Les statistiques font état d’un risque de décès et d’une mortalité péri-opératoire de 1% (taux de mortalité moyen).

Cependant, la chirurgie laparoscopique semble être plus sûre, mais bien évidemment, je ne suis pas un spécialiste, et seul un médecin ou chirurgien pourra mieux vous conseiller sur la technique à employer.

Une fois l’intervention réussie, il faut savoir que la vie ne sera pas sans inconvénients : vous devrez changer drastiquement votre alimentation et votre mode de vie en général afin d’éviter toute reprise de poids voire des complications. Je vous conseille un suivi par votre médecin régulier et rigoureux.

A noter que même si ce n’est pas une opération irréversible, vous devez la considérez comme tel, car ôter un pontage de l’estomac est loin d’être sans risques voire dangereux.

Laisser un commentaire

Fermer